Michel de Saint-Augustin, Introduction à la vie intérieure

Michel de Saint-Augustin, Carme, quatre fois provincial de la province de Flandres-Belgique, publia, entre 1659 et 1669, un certain nombre d’ouvrages d’instruction spirituelle. De l’ensemble de l’œuvre, remaniée et regroupée en quatre livres en 1671, le frère Gabriel Wessel, postulateur général des Grands Carmes, avait retenu pour une nouvelle édition les troisième livre auquel il avait joint un traité consacré à l’importance de calquer sa vie sur celle de la Vierge Marie : Introduction à la vie intérieure et pratique fruitive de la vie mystique.

Cet ouvrage, en traduction inédite, comprend les instructions de Michel de Saint-Augustin pour l’ensemble de la vie ascétique et mystique. Ces conseils s’appuient sur des connaissances de la plus grande solidité puisées non pas dans les livres d’autrui mais dans sa propre expérience fondée sur la méditation de l’Écriture Sainte et des auteurs sacrés. Concevant la vie spirituelle sous l’aspect fondamental de l’âme qui se détourne du monde créé pour se tourner vers Dieu et ne déviant pas de cette seule idée, le vénérable Père l’emporte en clarté sur bien des maîtres de l’ascétisme et de la mystique.


Prix de la publication : 40 €

Pour commander ou obtenir des infomations 

La règle du Carmel, Un projet spirituel pour aujourd'hui

En nous servant d'une icône biblique (Gn 26, 17 33), nous pouvons dire que nous, les carmes et les membres de la Famille du Carmel, nous devons apprendre à être héritiers de l’art de creuser des puits, en l’exerçant avec constance, en nous déplaçant toujours plus vers la frontière, là peut-être où personne ne croit pouvoir trouver ni eau ni vie.

Dans la Règle du Carmel, nous nous trouvons en présence d'une christologie qui nous fait devenir disciples, mais qui est aussi vie dans le Christ, écoute attentive et priante de la Parole et célébration du Mystère du salut, lecture dans la foi des méditations comme traces du Christ et attente du retour du Seigneur. C'est la Parole de Dieu qui justifie la solitude et la valorise. La Parole n'est pas une des nombreuses manières d'occuper 1'esprit et le temps dans la solitude ; la Parole ne supporte pas d'être un objet parmi tant d'autres.

L’oraison à laquelle le carme doit se consacrer est décrite dans la Règle comme un « veiller dans la prière », comme une réponse existentielle à la Parole méditée et assimilée. Prier, c'est alors passer dans le secret du coeur de Dieu que la Parole révèle et communique ; c'est s'avancer vers Quelqu'un qui habite la Parole, qui est la Parole vivante. Le résultat authentique, toujours selon la Règle, c'est une existence dans laquelle la Parole brille comme en transparence, une existence transfigurée par la Parole. Alors sera vraiment réalisé ce que la Règle donne comme idéal.

Bruno Secondin

Frère Bruno Secondin, carme italien, est professeur ordinaire de Théologie Spirituelle à l’Université Pontificale Grégorienne à Rome. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur la spiritualité, la vie religieuse et les nouvelles expériences ecclésiales, dont les principaux : Segni di profezia nella Chiesa communita, gruppi, movimenti, Corso di Spiritualita (en collaboration) Le parfum de Béthanie 1'exhortation postsynodale sur la vie religieuse La lettura orante della Parola di Dio ; Come pioggia di primavera (Lectio divina). Frère Bruno est aussi membre du conseil d'orientation des recherches du CEHS des Grands Carmes à Nantes.

 

Prix de la publication : 15 €

Pour commander ou obtenir des infomations 

Bienheureux Frère Titus Brandsma, O.Carm, Itinéraire spirituel du Carmel

Cette publication constitue la première participation du Centre d'Études d'Histoire de la Spiritualité de Nantes à la collection « Grands Carmes ». Il s'agit d'un texte de Titus Brandsma, carme néerlandais mort en déportation à Dachau. Enseignant et chercheur, il s'est passionné pour les questions de communication de la vérité, ce que les totalitarismes de toutes les époques ne peuvent tolérer parce qu'ils y décèlent une fragile, mais très efficace limite à leurs ambitions inhumaines. « Le néo­paganisme peut répudier l'amour, nous dit Titus Brandsma, l'histoire nous enseigne que, malgré tout, nous serons vainqueurs de ce néo-paganisme par l'amour ».

Notre génération connaît encore de telles formes politiques et sociales destructrices des libertés. Il en sera sans doute ainsi pendant longtemps, mais les martyrs de la liberté apportent leurs exemples et leurs encouragements dans ce combat difficile.

Cet Itinéraire spirituel du Carmel joint deux genres apparemment inconciliables : le récit historique et les réflexions spirituelles. L'ordre du Carmel s'est toujours caractérisé par la vie d'oraison comme marque distinctive de ses activités, s'efforçant de la partager avec le plus grand nombre. Il s'agit bien ici du Carmel qui met en oeuvre la pratique du silence et du désert, fût-ce au milieu des villes d'Occident, puis dans les terres nouvelles à l'extérieur de la vieille Europe. Comme toutes les grandes leçons, ces mots prononcés à Washington en 1935 sont toujours aussi riches d'enseignement à l'aube du troisième millénaire.

Livre épuisé